AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par une nuit froide [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alice Wilowen
MessageSujet: Par une nuit froide [ Libre ] Jeu 28 Avr - 22:17


    Au détour de sa visite de Swelty, Alice avait vu beaucoup de choses intrigantes, surprenantes, ennuyeuses ou même incroyables. Tout ici respirait la magie, c'était un endroit auquel Alice avait vraiment du mal à s'accoutumer, mais elle savait que c'était ici et nulle part ailleurs qu'elle devait être. Et puis, où pouvait-elle aller, de toute manière ? Nulle part, il n'y avait plus aucun endroit où sa présence était désirée. Quand son père avait appris qu'elle était inscrite à cette école, il avait décidé de couper tous les ponts avec elle, comme si il rejetait le fait qu'elle puisse avoir des pouvoirs à exploiter. Alice ne cherchait pas à comprendre, elle n'en avait que faire. Elle espérait juste pouvoir apprendre à Swelty, et elle savait qu'un jour, peut être, aussi instable soit-elle, elle y trouverait une place, certes bancale mais la sienne.

    Au détour d'un chemin dans l'enceinte du bâtiment, elle trouva un endroit où elle pourrait être à l'aise sans que personne ne se doute qu'elle était ici. En effet, la nuit était tombée et elle se disait que fréquenter Le Labyrinthe au clair de lune n'était pas forcément une pratique courante. Surtout que la plupart des gens qu'elle avait croisés semblait studieux et même un peu vide de vivacité. Elle aussi, elle aimait apprendre, mais elle savait qu'il n'y avait pas que ça dans la vie. C'est pour cela qu'elle se retrouvait là, elle avait décidé de suivre son impulsivité, comme à chaque fois.

    Elle marcha pendant longtemps dans le dédale, sans rien chercher en particulier, juste le plaisir de sentir la nuit froide dans ses cheveux. A un croisement, elle découvrit un endroit qui semblait à l'écart du reste, le labyrinthe en lui-même était certes étonnant, mais le petit pavillon qu'elle apercevait était encore plus magique, irréelle. Il semblait ne pas avoir été restauré depuis un long moment, surement un survivant de l'école Malwen dont elle avait entendu bon nombre d'élèves parler. Il ne restait quelque poutre et il semblait ouvert à tous, ce n'était pas un chalet, ni une tour. Elle décida de se hisser tout en haut, pensant que, s'il était réellement magique, il résisterait à son escalade.

    En effet, son ascension fut réglée très vite, il faut dire que la construction n'était pas réellement haute, mais cela suffisait à Alice. Elle admira le labyrinthe du haut de son perchoir, pensant être seule au monde.

    C'est à ce moment là, que son écureuil, Tsuki, sortit de sa poche et grimpa sur la tête d'Alice. Elle lui souria et regarda sa fourrure de feu qui semblait se perdre dans ses cheveux. Il la chatouillait mais elle ne disait rien, car elle savait que c'était une de ses habitudes de venir dormir sur sa tête. Persuadée que ce petit être pouvait la protéger, elle ferma les yeux. Décidément, elle se croyait seule dans le labyrinthe. Mais était-ce vraiment le cas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Par une nuit froide [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une nuit en solitaire.
» Une nuit enivrante ~ Libre
» Denwall Zemeric : Elfe de la Nuit : Ombres : Libre
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une nuit arrosée (libre).
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Swelty, école de magie ::  :: Le Labyrinthe-