AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Goin' nuts (Ethan & Azel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ethan Salmon

Identifiant Joueur
Âge: 20 ans
Sexe: Féminin
Localisation: Bordeaux
MessageSujet: Goin' nuts (Ethan & Azel) Lun 4 Avr - 3:30

Malgré le soleil, malgré l'odeur de printemps transportée dans tout le château par les courants d'airs, malgré la paresse et l'envie de goûter au retour des beaux jours, Ethan n'avait pas bougé du bureau. Il y était resté toute la journée, là, assis dans un coin de la grande salle commune, à se farcir les dures lois de la composition organique du Veritaserum. Il devait présenter son exposé d'ici deux jours, et bien qu'il ait pour habitude d'être assidu, son intérêt plus particulier pour la Botanique lui avait fait défaut. Ethan se retrouvait donc forcé de rester attablé à ces parchemins, ces livres de Potions, ces ratures et ces formules incompréhensibles, pendant que ses amis profitaient de la chaleur près du lac, peut-être sous un arbre, les bras croisés derrière la tête ou les mains dans l'herbe. Les doigts d'Ethan, eux, massaient lentement et avec insistance ses tempes. Douloureux. A force de trop réfléchir, il commençait à s'embrouiller l'esprit, ses idées se mélangeant comme des spaghettis.

- Mmmh, spahgettiiis... murmura-t-il en fermant les yeux, un vague sourire naissant à la commissure des lèvres. Imaginez une magnifique assiette de pâtes, bolognaise, tomates et compagnie. Cela lui rappelait les spaghettis de Grace, sa vieille voisine. Qu'est-ce qu'ils étaient bons... Mais, attendez. Il s'égare le pauvre petit. Les sourcils froncés, Ethan posa avec fermeté ses mains sur la table, inspira longuement, puis se remis à travailler. Trop concentré sur son projet pour faire attention à l'heure, il manqua le dîner, et ses amis le dérangèrent pour lui sortir le nez de ses bouquins, mais Ethan resta ferme. Je DOIS finir ce soir ! s'exclama-t-il lorsque ses comparses lui firent les yeux mouillants. C'était hors de question. Ethan semblait complètement obsédé par son travail, si bien qu'il n'alla même pas se chercher à manger avant que le buffet soit retiré. Il n'alla ni aux toilettes, ni ne bu d'eau. Cela faisait six heures que le septième année était penché sur son devoir de Potion, et on pouvait le voir sur son visage. Toutes ces fois à passer ses doigts dans ses cheveux avaient fait de sa tignasse une... crinière. Toutes ces minutes à fixer les phrases et les formules sans cligner des yeux, le regard complètement déconnecté, avaient creusé comme un immense faussé sous ses yeux. Ouh les jolies cernes. Sa conjonctive bulbaire était parsemée de minuscules vaisseaux rouges, sans parler de son sa peau blafarde qui n'avait eu pour seule lumière aujourd'hui, l'éclairage d'un chandelier et d'une lanterne accrochée au mur. Il fallait bien avouer que l'aîné Salmon était du genre acharné, pugnace, et bien déterminé. Son objectif de la journée était de terminer son devoir sur les composantes du Veritaserum, et il s'y tiendrait coûte que coûte, enfin sauf s'il venait à s'évanouir de fatigue, bien évidemment.

Il commençait à se faire tard, et même si la grosse cloche sonnait à heures régulières, Ethan n'y prêtait guère attention, sûrement trop hypnotisé par ses parchemins. Le temps lui avait échappé, et lorsqu'il tourna la tête pour avoir une vue d'ensemble de la grande salle, il n'y avait plus personne. Lorsqu'il travaillait et surtout lorsqu'il était concentré, l'aîné Salmon avait la capacité de faire abstraction de tout bruit environnant, plutôt pratique, hein ? Seulement parfois, il se retrouvait à courir derrière le bibliothécaire sur le point de fermer la bibliothèque. Voyez le genre. Et puis finalement, après une kyrielle de symboles écrits les uns après les autres, après tant d'acharnement, tant de résistance à l'appel du soleil, tant de ratures et de parchemins jetés en boules, il réalisa qu'il avait enfin trouvé la clé à son problème. Un instant, il relu la formule. Juste pour être certain. Histoire de ne pas se faire une fausse joie, parce que ça, c'est toujours désagréable. Il avait réussi, enfin, enfin, il avait réussi. D'un bond, Ethan se leva de sa chaise, la faisant tomber au passage, et se mit à claquer des doigts en effectuant une danse spéciale, un peu dans le style de Michael Jackson... mais avec le style d'Ethan, hein. Il remuait les épaules, balançait la tête de droite à gauche et dansait autour de la chaise couchée. La petite scène ne dura qu'environ dix secondes, mais c'était déjà un bien beau cadeau, un magnifique spectacle que de voir le grand Ethan Salmon se trémousser autour d'une chaise, la plume encore à la main. Et puis, craignant d'avoir entendu un raclement de gorge, il s'arrêta net, et scruta la salle commune, qu'il pensait vide. Malheur, quelqu'un l'avait vu. Le peu de lumière qui éclairait la pièce et ses yeux complètement éreintés ne lui permettaient pas de discerner la personne qui s'était délectée de sa ridicule danse de la victoire.

- Je... euh. C'est parce que... parce que j'ai fini mon devoir, hein... se justifia-t-il maladroitement, le rouge aux joues. Bon, quelqu'un l'avait vu dans une situation assez dérisoire, et alors ? Ce n'était pas la fin de monde, non ? Il se frotta les yeux, peut-être pour mieux distinguer son interlocuteur, peut-être parce qu'il se rendait compte à présent de la fatigue qui commençait à l'envahir, de la soif sur ses lèvres et du creux dans son ventre. Arrh, t'aurais pas un truc à manger ou même de l'eau s'il te plaît ? demanda Ethan en s'approchant de l'élève, une main cramponnée au niveau de son estomac. Mais peut-être aurait-il du se regarder dans un miroir avant d'adresser la parole à qui que ce soit, parce que le pauvre garçon avait une tête de cadavre.


Dernière édition par Ethan Salmon le Dim 22 Mai - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azel Clound
MessageSujet: Re: Goin' nuts (Ethan & Azel) Lun 4 Avr - 5:42

    Ils n’étaient pas ses amis. Juste ceux de son frère. Et, pour cette simple raison, Azel se permit de leur faire quelques remarques peu sympathiques cachées derrière un sourire des plus agréables. Ces deux types étaient des plaies. Même si, au fond, ils n’étaient pas si terribles. C’était juste qu’ils prenaient l’attention de son jumeau et cela lui tapait sur le système. Et pas que sur le sien au vu des regards franchement mauvais que Rain lui avait balancé durant toute la sainte journée. Au final, il y a avait eu une sorte de grande discussion où les quatre essayaient de s’exprimer en même temps et où chacun convenait que les autres l’énervaient. Joyeux, très joyeux. Est-ce que c’était toujours ainsi dans cette école étrange qui changeait de forme sans prévenir de temps en temps ? Pendant une poignée de secondes, le jeune Clound avait songé à retourner chez lui, en Angleterre, à retrouver Hogwarts et ses deux meilleurs amis. Et puis, l’idée était morte tout aussi vite qu’elle était venue au monde. Cela ne serait pas juste. Des efforts étaient attendus de sa part et il les ferait, même s’il comptait rester un brin distant avec Mint et First. Tout cela pour dire que l’adolescent avait ressenti un fort besoin d’isolement en fin de journée et qu’il avait longtemps marché pour se calmer les nerfs.

    Pas d’uniforme aujourd’hui. Un simple pantalon noir et une chemise blanche. Cela était largement suffisant. La cravate de Nasteen était restée dans le dortoir, elle jurait bien trop avec la grande écharpe jaune qu’il portait en permanence. Du violet et du jaune, terrible. Pour le coup, être à Nissena aurait été mieux au niveau de ses goûts vestimentaires. Mais sa mère l’aurait sans doute reniée. Ceci après avoir retiré la peau de son corps et la garder comme trophée pour faire un tapis. La vision de la scène un brin gore traversa alors le garçon et un doux rire, contrastant terriblement avec ce qu’il ressentait, lui échappa. Le temps défilait, imperturbable, tandis qu’il errait dans ce lieu encore un brin inconnu, au gré du hasard. Après ce qui devait être une heure, le nouvel arrivant se rendit compte qu’il ne savait plus trop où il se trouvait. Pas très pratique. Heureusement, il était un peu plus adroit que le reste de sa famille en sorts pratiques et il en lança un indiquant le nord pour retrouver d’où il venait. Une fois à l’escalier, redescendre ne fut pas bien compliqué.

    La grande salle semblait éteinte lorsqu’il y pénétra. Peu de lumière éclairait encore la pièce et Azel trouva cela réconfortant. Même si l’envie de lancer un sort pour allumer quelques bougies éteintes le traversa plusieurs fois tandis qu’il avançait. Ce fut à cet instant que son regard bleuté tomba sur un danseur fougueux qui semblait en totale osmose avec lui-même. La tête du Nasteen se pencha sur le côté, juste quelques secondes, puis il remonta un peu son écharpe devant ses lèvres pour cacher le sourire amusé qui s’y dessinait. C’était une belle déclaration d’amour envers la pauvre chaise autour de laquelle l’individu dansait. Heureusement pour son vis-à-vis, Azel venant d’arriver, il ne mettait pas encore de noms sur les visages. Sans compter que ce n’était pas le genre à raconter qu’il avait vu un énergumène se déhancher un soir en plein milieu de la grande salle. Enfin, sauf à Rain. Qui le dirait à Cassandre, qui le dirait à June qui… Bon, en fait, le pauvre garçon risquait de voir sa réputation un brin ruinée.

    Voir son aîné, parce qu’il semblait plus vieux que lui, chercher une excuse fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Azel éclata de rire, tout simplement. Et, exceptionnellement, c’était totalement sincère. La pression de la journée retomba d’un coup tandis qu’il esclaffait, incapable de s’arrêter. Des larmes lui montèrent même aux yeux et il les essuya avec un bout de son écharpe. Ce ne fut que lorsque l’autre lui demanda à boire et à manger que son rire cessa enfin, se muant en un simple sourire dissimulé derrière son écharpe. En fouillant rapidement dans ses poches, l’adolescent se rendit compte qu’il n’avait pas la moindre petite chose à grignoter. Ah si ! Un cookie, soigneusement emballé, offert par Cassandre se trouvait dans sa poche. Il voulait le garder pour plus tard mais l’autre garçon ressemblait vraiment à un zombie en besoin de dévorer quelque chose. En s'approchant calmement, Azel fut mieux capable de distinguer les traits du danseur. Visiblement, il venait de passer un long moment à bosser.

    « Je ne dirai rien. »

    Sauf à mon frère et à ses amis qui iront le dire au reste de l’école.

    Il fut obligé de dire sa phrase une seconde fois à cause de son écharpe qui, lorsqu’elle cachait le bas de son visage, empêchait les gens de comprendre ce qu’il disait. Après avoir tiré sur le bout de tissu pour le rendre plus lâche autour de son cou, son sourire devint visible au plus âgé. Il lui tendit le sachet qui contenait le cookie tout en continuant de sourire.

    « Je n’ai que ça, navré. »
    Et ça a traîné dans ma poche toute la journée donc ça doit pas être très bon.

    Le gamin s’assit sur l’une des tables, ses jambes se balançant tranquillement dans le vide tandis que son regard ne quittait pas le pauvre travailleur. Même si rien dans son attitude ne le montrait, Clound était plutôt méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Goin' nuts (Ethan & Azel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Swelty, école de magie ::  :: Troisième Etage :: Grande Salle Commune-