AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Semaine de Solitude! [Monologue] [en cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sarevok Eirswatsein
MessageSujet: Une Semaine de Solitude! [Monologue] [en cour] Dim 21 Nov - 3:50

Une Semaine de Solitude !


Le Lundi, Jour de remise en question !

Lundi, un jour où l’on a vite un avis général de comment va être la semaine en fonction de comment ce passe ce jour bien précis. La journée profiler un ciel couvert, grisâtre aux nuages bien chargé en eau de pluie. Un léger brouillard avait envie les alentours du château. Les élèves devaient se lever tôt car la semaine de cours commencé… mais c’était dur, les lits si confortables et les couettes si chaudes ! Sarevok lui était levé, doucher et habiller, comme toujours, avant les autres et avait prit la direction de la grande salle pour se faire un petit déjeune. Récemment il avait découvert que son amie Dany était peut-être plus à ses yeux qu’une amie, il avait donné quelques inquiétudes à Grey et il n’avait pas encore vue Jana de toute la semaine précédente. Les couloirs le matin au réveil, Un rituel bien particulier où Sarevok avait tout un parcourt à faire… Allez voir certain tableau, quelques armures, deux à trois fantôme du château et autres bizarrerie que l’on trouver dans le monde de la magie. Oui notre petite terreur aimait être au courant de tout afin d’avoir un certain contrôle et pour pouvoir faire ce qui lui chanter à certain moment, d’où des pactes, contrats, arrangement, avec tout ce qu’on vous a dit. Il devait donc faire sa petite ronde.

Une fois finit il pu enfin allez à la grande salle pour petit-déjeuner. Il était dans les premiers à arriver et donc avait largement le choix de la place à prendre mai sil n’en fit rien. Préférant prendre à la voler ou plutôt faire venir à lui son petit-déjeuner par un sortilège de Locomotor à plusieurs reprise et puis il partit direction l’extérieur du château.

Il arriva alors au labyrinthe et commença à s’y engouffrer en se perdant dans ses pensées. L’air ambiant était chargé d’humidité, annonçant une pluie prochaine… Le labyrinthe si calme, si tranquille, Sarevok se fichait de s’y perdre il était dans ses pensées, sa réflexion.


*Suis-je une bonne chose pour mes amis ? Ne serait-il pas mieux sans moi ? Peut-être devrais-je disparaître ! Je suis un danger pour eux ! L’épée de Damoclès menaçant de les transpercer à tout moment !*

Tant de question sans réponse ! Et déjà la sonnerie retentit du château indiquant que l’heure des cours aller débuté. Sarevok sortit alors de ses pensées revenant dans le monde où il vivait.
Il mit un bon moment avant de sortir du labyrinthe.
Il arriva en retard en cours et il eu la chance d’être des plus sportif car il avait fait le plus long sprint jamais vue dans Swetly afin de compenser son retard et arriver avec peu de retard.

Une journée morose de cours ! Sans intérêts et sans désirs d’apprendre, perdu dans ses pensées. En classe il c’était bien tenue à l’écart du groupe et rester éloigné même de son meilleur ami Grey.

L’heure du repas arriva… Sarevok vit Jana au loin, elle ne l’avait pas remarqué il aurait bien aimer savoir pourquoi lui et elle ne c’était pas vue la semaine précédente… Il avait peut-être fait quelques chose de vexant envers elle et Jana ne lui parlait plus pour l’heure ! Alors à cette pensé il décida de ne pas rester dans la grande salle pour le repas. Il fit un demi-tour sec bousculant plusieurs élèves et au vue de sa taille peu d’entre eu chercher la bagarre. Un cinquième année eu le malheur d’intervenir dans la bousculade.


« Hey ! Tu as besoin de bousculer ? Tu peux pas attendre simplement ou passé sur les côté de la file ? »

Sarevok eu un regard noir envers l’élève ! Quel petit sot, osez lui parler de la sorte et il espérerait sûrement s’en sortir dans la gloire ? Non sa ne se passerait pas comme cela. D’un geste vif, rapide et puissant il dirigea son bras en direction de l’élève. De la manche droite, la baguette de Sarevok glissa jusque dans sa main, la majorité des élèves avait accélérer le pas et il n’en rester pas plus de trois en plus de l’impertinent. Un mouvement précis puis :

« Stupéfix ! »

Le pauvre cinquième année venait à peine de sortir sa baguette quand il prit le Stupéfix de plein fouer… Pour ne pas laisser de témoin gênant Sarevok continua dans sa lancer et pour les trois élèves qui avait vue la scène, il fit un tout autre mouvement et :

« Oubliettes ! »

Ils le prirent aussi sans avoir le temps de réagir. Bien voilà chose faite Sarevok partit tranquillement et alla s’isoler dans le Labyrinthe une fois de plus.

Le labyrinthe quel lieu reposant, il y avait la pluie tombante ! Les haies recevaient l’eau, chaque goutte dans un bruissement de clapotement non commun. Un son si beau et reposant aidant à la réflexion. Sarevok se perdit une fois de plus dans ses pensées, enfin pas comme au matin. Cette petite altercation l’avait bien amuser et de ses remises en question il passa à des idée de sortilèges qu’il aurait pu lancé pour s’amuser.
Nouvelle sonnerie ! L’heure des cours… Quitter le labyrinthe ne fut pas simple comme au matin, même si il reconnaissait vaguement certaine artère.

L’après-midi fut plus intéressante…Enfin pas en ce qui concerné les cours mais plutôt la lecture qu’il faisait pendant les cours. Il lisait ce fameux livres qu’il avait prit à la bibliothèque le jour où Dany lui avait demander de la rejoindre à la salle de thé.
Il l’avait presque finit depuis le temps qu’il y était dessus mais au moins il s’occuper à autre choses que savoir si il était un bon ami.

Enfin les cours étaient terminés, il pouvait enfin avoir la paix. Retour au labyrinthe. Il commencer à vraiment l’apprécier cet endroit, la pluie, le froid et un lieu où l’on se perd… Le rêve pour lui, il pue reconsidérai la question.
Ce n’était pas réellement lui le problème mais plutôt ce qu’il était…un Loup-garou !
Il lui fallait une solution, une solution radical où il pourrait s’assurer que même en temps que loup-garou il ne pourrait pas attenté à la vie de ses amis.
Mais déjà la nuit tomber, il devait rentré pour aller manger. La sortit du labyrinthe fut encore plus difficile du à l’obscurité, les repères n’était plus les mêmes. Ce n’est qu’après une demi-heure qu’il pu sortir du labyrinthe.
Quand il arriva à la grande salle c’était trop tard… L’heure du dîner était déjà passé ! Il due donc aller faire un petit tour dans les cuisines pour y piqué de quoi manger.

La soirée fut courte, une fois avoir mangé il alla prendre une douche juste pour l’eau chaude. Et après cela il pue allé se couché.




Mardi, Inquiétude et Recherches !

~~~~~~~~~~~~~ Rêve ~~~~~~~~~~~~~

Sarevok était dans le parc. Au bord de l’étang, c’était le soir. Il y voyait un moyen apaisant de penser. Assis au bord de l’étang, il réfléchissait. Il avait envie de faire un coup monumental. Un coup qui entrerai dans les Anales de Swelty. Quelque chose de grand, très grand. Il était là au calme cherchant le truc que personne n’aurait pensé ou osez faire. C’était aussi pour sa qu’il était la Terreur. On ne savait jamais à quoi s’attendre avec lui, on ne pouvait pas prévoir, il n’avait aucune limite, allant toujours plus loin et s’arrêtant aux limites amenant à l’exclusion. Un professionnel des coups fourrés en tout genre.
C’est alors qu’il fut interrompu dans ses pensés. Grey était arrivé.


« Que fais-tu là ? Toi qui serait plutôt à avoir besoin de dormir… »

Pas de réponse… Grey semblait paisible alors Sarevok lui fit signe de s’asseoir et son ami prit place à côté de lui. Il lui expliqua plusieurs idées pour gagner en réputation, certes pas la meilleur des réputations mais tout de même. Son ami afficher un sourire bienveillant et après quelques minutes voilà que Jana arriva à son tour. Qu’avait donc ses deux meilleurs amis à venir ainsi le voir à une heure si avancer. Comme pour Grey il lui offrit de s’asseoir et c’est ce qu’elle fit. Sarevok continuer sa parlote. Ses amis riait à ses petites blague…a ses anecdotes.
Et pour finir ce fut Dany qui arriva.


*Mais ils se sont donner le mot où quoi ?*

Sarevok ne comprenait plus rien. Dany prit place derrière lui, il s’allongea, posant sa tête sur les jambes de Dany. Le ciel était étoilé, il se mit à neiger. Sarevok portant son regard alors sur une lumière plaisante à ses yeux. La lune, si belle, si pleine…Astre merveilleux, astre de libération.

*Non pas ça !*

Avant de perdre tout contrôle il s’écria :

« Partez ! Fuyez loin de moi ! »

Mais il ne bouger pas, il le regardait en souriant, preuve d’une confiance absolue en leur ami, en cet ami toujours là pour eux. La lune…puis la rage, la haine, l’envie de tuer, de retrouver les siens ! Il se tordait de douleur, son cri passa à un hurlement… En peu de temps Sarevok devint loup-garou. Un pelage noir, des crocs et des griffes acérés. Une courte crinière, preuve de la jeunesse du loup-garou. La bête observa les trois personnes devant elle et sans prévenir, se jeta sur eux, les déchiquetant, leur arrachant…

~~~~~~~~~~~~~ Fin de Rêve ~~~~~~~~~~~~~

« NON ! »

Sarevok sursauta de son lit, en sueur, la peur au ventre, il observa ses mains, se toucha le visage, ses yeux écarquillé d’horreur. Il était toujours lui… Un cauchemar…Non pas un cauchemar, enfin pas pour lui. Sarevok avait toujours eu cette peur qu’un jour il tue ses amis alors qu’il ne serait plus lui-même, la seule chose qu’il n’aimait pas dans le fait d’être un loup-garou. Ce cauchemar ne faisait que lui rappelle sa peur. Il n’avait dormit qu’une heure, mais après ça il ne pourrait plus refermé l’œil. Il regarda l’heure. Il était six heures du matin, ça faisait à peine plus d’une heure qu’il avait mit fin à son escapade nocturne habituelle. Il se leva prit ses affaires et partie se doucher.

Une fois aux douches il prit un moment pour se regarder dans le miroir, fixant son propre regard… Un court instant il revue le loup-garou de son cauchemar, lui. De rage il brisa le miroir et alla prendre sa douche. Une fois finis il retourna au dortoir préparer ses affaires de la journée.


*Sa ne doit pas arriver ! Il me faut une solution !*

Il ne pouvait pas accepter un seul instant qu’il était un danger pour ses amis, et encore moins qu’il était un danger pour celle qui de amie devenait celle qu’il aimait. Non c’était inconcevable. Il alla donc à la bibliothèque en essayant de ne pas être vue… Une fois au porte de la bibliothèque, il vérifia que personne n’était là. C’était bon, il entra et chercha un livres sur de magie qui lui indiquerait des solutions efficaces pour ne pas mettre en danger de mort ses amis, par sa faute.
Ce ne fut qu’une heure après qu’il trouva ce qu’il cherchait, il prit le livre et au passage il déposa celui qu’il avait subtilement emprunter la fois où il était passer avant de rejoindre Dany à la salle de thé. Celui-ci étant fini, il avait assimilé les informations intéressante et donc il n’en n’avait plus besoin.

La journée de cours commença. Sarevok n’avait pas prit son petit déjeuner pour ne pas arriver en retard. Et cette fois, aujourd’hui encore, il n’était pas vraiment là, trop préoccuper par son cauchemar, trop anxieux, trop empli de peur. Pendant un instant il se dit qu’il pourrait en parler au professeur de Sortilèges et Enchantement. Mais non, c’était son problème, il devait le régler seul. La matinée fut donc rythmée par l’inquiétude et la réflexion. Trouvé une solution quelque en soit le prix.

Le midi il fit comme la veille. Passant au cuisine, prenant en douce de quoi mangé et il alla au labyrinthe. Le temps pluvieux qui habituellement lui était agréable lui paraissait bien maussade en ce jour. Il pénétra dans le labyrinthe. La veille il avait commencé à se repérer. Aujourd’hui il préféra y rester son après-midi entière. Il était donc aller chercher un parapluie et une fois chose faite, il était retourné au labyrinthe alors que les cours venaient de reprendre.
Il se baladait donc, tournant à droite, encore à droite puis a gauche et prenant tout droit. Il essayer tout les chemins sans chercher la sortie. Il lisait en même temps le livres prit à la bibliothèque au matin. Il devait le lire au plus vite. Trouver la solution… Mais elle ne semblait pas y être. Aucun sortilège, pas de rituel… S’en était déprimant.

Déjà la nuit se montrer à l’horizon. Il sortit donc du labyrinthe et sans grande difficulté. Après un après-midi entière à le parcourir en tout sens on finit par vite retrouver la sortit.
En arrivant au hall d’entrée il fut interpeller par un surveillant qui lui signala qu’il avait reçue quatre heure de colle pour le lendemain. Une par heure de cour ratée… Il s’en fichait au contraire sa l’arrangé. Pour une fois il ne rechignerait pas à y aller. Enfin un endroit où il serait en paix et où on ne l’ennuiera pas, où il serait assis pour finir ce livre.
Il alla prendre son repas avec tous les autres élèves. Évitant soigneusement ses amis. Il ne voulait pas avoir à s’expliquer de son air inquiet et son regard terrifié.

Après le repas il partit en vadrouille, une vadrouille partie pour durer une bonne partie de la nuit…Voir toute la nuit.



Mercredi, Trouvailles…

La nuit avait était plutôt longue. Effectivement il avait vadrouillé la totalité de la nuit, sans dormir un seul instant. Surveillant les moindres fait et geste des élèves, professeur et du personnel de Swelty. Il avait terrorisé quelques élèves ne dépassant pas la troisième année et ayant tenter de se baladait dans les couloirs. Il avait pour ce faire reprit son demi masque, une cape noir, capuche sur le visage, l’obscurité de la nuit ne permettant de voir que son demi masque et ses yeux jaunes. Les menaçant de les tuer pour ensuite en faire son repas, ceux-ci avait fuit en criant et recevant une retenue pour se baladait dans les couloirs après le couvre feu. Il avait observer les professeurs discutant, trouver l’infirmier boire du thé avec une élève qu’il n’aimait pas, vue le prof de défense contre les forces du mal préparer de la potion tue loup, assister au ébat sexuel de certain élèves, converser avec certains fantômes et tableaux du château, nettoyer quelques armures qui l’aidait à leur façon, était sortit trouver quelque acromantule afin de leur dire de s’en allait pour ne pas se faire capturer, jouer avec des serpents, bref une nuit bien occupé.

Le soleil se levant plus tard qu’en été, il prit le temps d’une douche avant l’heure et se rendit seul à la grande salle, peu de temps avant l’heure du petit déjeuner. Il reçue une lettre de Dany lui disant qu’elle aimerait le voir. Pour seul réponse il brûla la lettre et fit une réponse simple.


« Désolé, mais je préfère rester seul à l’heure actuel, il me faut réfléchir à certaines choses, quand j’aurais mes réponses je reviendrais vers toi et les autres !

Ps: Ne m'en veut pas.

Amicalement Sarevok.»

Simple et efficace. Mais bon il se doutait qu’elle se vexerait de ne pas être mise au courant de ce qui le tracassait à ce point. Elle finirait par le savoir, bien assez tôt.
Ainsi une journée banale de cours se déroula, faisant mine d’être concentré sur les cours.
Le midi il était à nouveau retourné au Labyrinthe afin de parcourir son nouvel emprunt à la bibliothèque. Mais cette fois il ne sécha pas les cours de l’après-midi.
Au soir il ne mangea pas non plus, préféra aller une fois de plus dans son refuge du moment afin de continuer sa lecture, mais il fut vite rappelé à l’ordre et du aller à sa retenue.


« Monsieur Eirswatsein ! Sachez que vous avez quatre heures consécutives à effectuer, veuillez prendre place je vais vous donner les devoirs que vous allez devoir effectuer. »

Sarevok entra dans la salle, puis prit place. Il examina les devoirs, ils étaient assez simples et donc il les finit rapidement, en deux heures, il avait encore donc deux heures pour continuer sa lecture… Ce n’est que vers les dernières pages qu’il trouva.

« Sortilèges de Serment Inviolable ! » murmura-t-il pour lui-même.

Voilà sa solution tant rechercher. Il lui faudrait trouver un moyen d’exposer son idée et ses intentions à ses amis afin de les amener à accepter de le faire. Car il compter le faire, mais à sens uniques où seul le payerai de sa vie si le serment était violé.
Après sa retenue de quatre heures, il fit mine de rejoindre son dortoir et au détour d’un couloir il se dirigea en direction du labyrinthe. Une fois arriver il le parcourut, tel une âme errante et fixant la lune qui serait sûrement pleine d’ici environ une quinzaine de jours.


*Comment leur dire ce que je veux faire ? Accepteront-ils ? Il le faut ou alors je devrais retourner dans une solitude profonde et couper mes liens avec eux…*

Cet idée l’attrister mais il ne voyait pas d’autre options si ses amis refuser de faire le serment inviolable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une Semaine de Solitude! [Monologue] [en cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Swelty, école de magie ::  :: Le Labyrinthe-